Connexion

bannière BCF

bcfbanniere

L'Usine d'Arese

areseL'usine Alfa Romeo d'Arese, mise en service au début des années 1960, était la plus importante du constructeur Alfa Romeo. Le site industriel Alfa Romeo de Arese recouvrait une surface très importante à tel point qu'il était implanté sur deux communes voisines : Lainate et Garbagnate Milanese. De nos jours, l'usine est complètement désaffectée, attendu que le Groupe Fiat Auto, maison-mère d'Alfa Romeo, a décidé de déplacer le centre d'études à Turin et les lignes de production dans la nouvelle usine de Pomigliano d'Arco près de Naples. 
Le site d'Arese occupait une position stratégique. Il était situé au centre des principales voies de communication du Nord de l'Italie :

  • les lignes Alta Velocità Ferroviaria, lignes à grande vitesse italiennes Milan-Turin, Milan-Rome, Milan-Bari, Milan-Venise-Trieste,
  • l'Autoroute des Lacs entre Milan et la Suisse, l'Autoroute Milan-Venise-Trieste, la Tangentiale Ouest de Milan
  • l'Aéroport de Milan Malpensa

Histoire du site

Les années 1960
Cette nouvelle usine a été votée et édifiée au tout début des années 1960 pour remplacer l'ancienne usine du Portello devenue bien trop petite pour satisfaire à la demande croissante de voitures de la marque. La fabrication des voitures débuta en 1963 avec le nouveau modèle lancé par Alfa Romeo, la Giulia Sprint, et l'année suivante, la Giulia berline. Les travaux furent menés tambour battant car déjà à l'époque, le respect des délais était primordial. 

Les années 1970 - 1980
La fin des années 1960 fut marquée par des luttes ouvrières très dures. La France a connu Mai 68, l'Italie l'automne 69. À l'époque, le constructeur Alfa Romeo était la propriété de l'État italien à travers l'IRI et les salariés obtinrent de nombreux avantages au point que l'usine fut surnommée la "Cathédrale de la Métallurgie". Depuis sa création et jusqu'au milieu des années 1970, l'usine d'Arese et Alfa Romeo vécurent une période d'évolutions et de croissance perpétuelles. Cette phase connaitra une pause avec les deux crises pétrolières qui engendrèrent chez Alfa Romeo comme chez tous les autres constructeurs d'automobiles de gamme supérieure et sportive, une baisse importante des ventes. En 1982, l'usine d'Arese occupait environ 19 000 salariés et produisait 4 modèles distincts : l'Alfetta, la Nuova Giulietta, l'Alfa 6 et l'Alfetta GT et GTV. En 1986, l'IRI cèdera Alfa Romeo à FIAT Auto, et en 1987, le nombre de salariés était tombé à 10 000. 

Les années 1990 et 2000
En 1989 la Région Lombardie saisit le Tribunal Administratif à la suite d'une plainte des riverains, et ordonne la réduction de l'activité industrielle du secteur peinture ce qui oblige à diminuer la production journalière de 800 à 400 voitures. C'est à partir de ce fait impensable dans une zone industrielle que l'activité sera fortement réduite avec pour conséquence une très forte chute du nombre de salariés. Lassé de ces conflits locaux, en 2002, Fiat revendra le site à AIG Lincoln, société spécialisée dans l'optimisation de la gestion immobilière, une activité tertiaire sans bruit ni grand nombre d'ouvriers. En 1992, la production de la berline Alfa 75 est arrêtée et le modèle est remplacé par l'Alfa 155, alors que l'usine Autobianchi de Desio est fermée. FIAT décide alors de déplacer la production de la Lancia Y10 de Desio à Arese, jusqu'en 1995, année où débutera la production du coupé Alfa Gtv. En 1997, après 10 ans de production et 270 000 exemplaires fabriqués, l'Alfa 164 disparait des chaines. Dès lors, la production de voitures devant rester très limitée, le nombre des salariés continue de baisser inexorablement jusqu'à atteindre 4 000. Fiat décide alors de suspendre toute production des modèles Alfa Romeo à Arese et d'y assembler des modèles écologiques électriques. C'est le début du projet FIAT-VAMIA (Veicoli A Minimo Impatto Ambientale - Véhicules A Moindre Impact Environnemental) qui se concrétisera, à partir de 1998 avec le montage d'un moteur électrique et de batteries de traction sur la Fiat Seicento Elettra (produites dans l'usine Fiat Auto Poland de Tychy). La production de la Fiat 600 Elettra prend fin en 2001. Les dernière voitures produites dans l'usine d'Arese de marque Alfa Romeo sont les modèles Alfa GTV et Spider en 2000. La production de ces modèles sera ensuite transférée chez le carrossier Pininfarina jusqu'à l'arrêt de leur production en 2005. L'usine d'Arese continua la fabrication de modèles écologiques comme la Fiat Multipla Eco et fabriquera jusqu'en 2005 les derniers moteurs V6 "Busso". 

Situation actuelle et les projets
Une possible utilisation de cet énorme site d'Arese, de plus de 200 hectares, pourrait être la création d'un pôle logistique. Un autre projet, élaboré par les autorités provinciales milanaises, a vu le jour en mai 2007 et consisterait à y installer toutes les activités de la communauté chinoise milanaise implantées actuellement "via Paolo Sarpi". Il ne reste aujourd'hui du magnifique site Alfa Romeo d'Arese que le "Museo Storico Alfa Romeo" et le "Customer Services Centre" du groupe Fiat. Le 30 octobre 2009, Fiat Auto a transféré le "Centro Stile Alfa Romeo", la division Powertrain, bureau d'études et laboratoires d'expérimentation des nouveaux moteurs à Turin. Les dernières créations du Centro Stile d'Arese sont la MiTo et la Giulietta.
 Récapitulatif des voitures produites dans l'usine d'Arese

Marque Modèle Début fabrication Fin fabrication Notes
Alfa Romeo Giulia GT 1963 1976  
Alfa Romeo Giulia 1965 1977  
Alfa Romeo 1750 1968 1971  
Alfa Romeo 2000 1971 1977  
Alfa Romeo Alfetta 1972 1984  
Alfa Romeo Alfetta GT 1974 1987  
Alfa Romeo Nuova Giulietta 1977 1985  
Alfa Romeo Alfa 6 1979 1986  
Alfa Romeo 90 1984 1987  
Alfa Romeo 75 1985 1993  
Alfa Romeo 164 1987 1997  
Autobianchi Y10 1992 1995  
Alfa Romeo GTV 1995 2000 en 2000 la fabrication a été transférée chez le carrossier Pininfarina à San Giorgio Canavese (Turin) et de Grugliasco (Turin)
Fiat 600 Elettra (VAMIA) 1998 2000 installation du moteur électrique et des batteries de traction sur des voitures produites dans l'usine Fiat de Tychy (Pologne)
Fiat Multipla Metano (VAMIA) 2000 2002 installation alimentation au gaz sur les voitures provenant de l'Usine Fiat-Mirafiori (Torino)

Une curiosité à signaler : 31 salariés de l'usine Alfa Roméo d'Arese ont été élus au Parlement italien et abandonnèrent leur poste pour siéger à partir de 2002.

 Source : Wikipédia